Situation du Sahara Occidental

Home / Situation du Sahara Occidental

Sahara Occidental : une décolonisation inachevée…

 

La situation politique du Sahara Occidental, situé entre le Maroc et la Mauritanie n’est toujours pas réglée depuis la décolonisation espagnole en 1973.

 

Le peuple Sahraoui attend toujours l’application du droit à l’autodétermination inscrit dans la charte des Nations Unies. Plus de quarante ans après la décolonisation espagnole, ni la guerre avec le Maroc, ni la présence de la mission de l’ONU dans les campements – la Minurso- ni les conférences politiques internationales au plus haut niveau, ni la lutte des associations solidaires et de défense des droits de l’homme n’ont réussi à faire valoir le droit des Sahraouis à choisir leur avenir par un référendum d’autodétermination.

Une partie de la population sahraouie, réfugiée dans le sud-ouest algérien près de Tindouf (environ 165 000 personnes), ne peut envisager son rapatriement sur son territoire toujours occupé par le Maroc. La survie des familles avec les enfants est totalement liée à l’aide internationale.

La situation politique reste enlisée sans doute pour sauvegarder des intérêts économiques autant que politiques. Durant ce temps, dans les territoires toujours occupés, le Sahara Occidental, la population souffre et subit des atteintes incessantes aux droits de l’homme : procès, emprisonnement, manque de travail, etc.

Cette situation est oubliée du monde, les médias sont bien discrets sur l’un des derniers conflits coloniaux de la planète.

Notre engagement auprès de la population Sahraouie, en particulier les enfants, prend son sens par la connaissance que nous pouvons avoir de son histoire, de ses luttes et du soutien apporté à l’application du droit international pour préparé son avenir. L’organisation politique, sociale, administrative Sahraouie et l’aide internationale permettent aux réfugiées depuis 40 ans, de survivre dans un désert hostile sans ressource en eau, sans végétation.

On compte 4 grands campements, chacun portant le nom d’une grande ville du Sahara Occidental : El Aiûn, Aousserd, Smara, Dakla. Le cinquième et petit campement porte le nom de « 27 février » -1975- date de la création de la RASD –République Arabe Sahraouie Démocratique-. On compte un hôpital « régional » et un collège dans chaque campement et un hôpital « national » à Rabouni. Un souk avec de petits commerces s’y est installé dans chaque campement, permettant d’acheter quelques denrées.

On aperçoit des silhouettes colorées flottant dans le désert. Ce sont les femmes Sahraouies vêtues de leur mélafa. Elles sont les piliers de la société Sahraouie, elles sont au centre de la famille, au centre des villages.

De nombreux sites internet informent sur la situation du Sahara occidental :
ACAT France : http://www.acatfrance.fr/actualites/?pays=ESH
Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_occidental
Sahara Press Service : http://www.spsrasd.info/news/fr

Facebook
Facebook
Instagram